Les affaires et le vélo

Depuis vingt ans, Opto-Réseau a changé la face du monde en s’imposant comme une référence dans le domaine de l’optométrie. Ses dernières années, le nombre de ses cliniques dispersées aux quatre coins du Québec est passé d’une dizaine à plus de 80. Dans Vaudreuil-Soulanges, six de ces cliniques offrent tout ce qu’il faut pour la santé des yeux. Le lecteur averti se demande probablement à ce stade-ci de sa lecture quelle est la pertinence de parler d’une clinique d’optométrie dans un magazine voué à l’activité physique. Un lien unit pourtant ces deux entités et ce lien porte le nom du Dr Robert Boulé, optométriste, président de la bannière Opto-Réseau et co-propriétaire de 9 cliniques avec ses associées Dr Karine Bégin et Dr Sylvain Tremblay. L’homme voue un amour certain pour le vélo et planifie, dans un avenir pas trop lointain, s’envoler avec son objet roulant afin d’effectuer un voyage de vélo avec sa femme. Mais de là à commanditer le Club de vélo ZVP du Centre Multisports, il y a quelques pas à faire.

Le vélo pour méditer, pour l’amitié

Ces pas ont pu être franchis en raison de l’amitié qui unit le professionnel et homme d’affaires à Gilles Besner, directeur du Centre. Les deux se connaissent depuis l’époque où ils fréquentaient le CÉGEP : « La passion du vélo ne là jamais quitté, raconte Dr Boulé au sujet de son bon ami. Je savais que s’il s’embarquait là-dedans, il mettrait beaucoup d’énergie et de passion et que ce serait un succès. Il avait son plan de match et une vision. J’ai expliqué cette vision à mes associés et nous n’avons pas hésité. Nous étions un candidat intéressant pour commanditer son club. La chimie a opéré. » Cette chimie fait en sorte qu’un sport comme le vélo peut prospérer entre les murs du Centre Multisports et surtout en dehors de ceux-ci en permettant au Club d’exister et de prospérer au bénéfice des jeunes attirés par ce sport de plus en plus populaire.

Parlant de l’importance de trouver l’équilibre entre les aspirations professionnelles et les défis personnels, le Dr Boulé précise que le sport a toujours tenu une grande place dans sa vie. Il l’a inculqué à ses deux filles, aujourd’hui âgées de 19 et 21 ans, il aime essayer de nouvelles choses, comme le Gym Perfo, et pratique la marche régulière pour mettre ses idées au clair. Mais son sport de prédilection demeure le vélo. Pour tout ce qu’il apporte autant sur le plan physique que psychologique : « J’aime le calme et le bien-être que ça peut apporter, explique-t-il. Partir deux heures tout seul en roulant à une bonne vitesse, ça amène une espèce de plénitude. Après une demi-heure, 40 minutes, tu te sens bien, les idées se placent, la mécanique va. J’aime ce feeling-là. Je reviens et je me sens grounder, ça me permet d’être plus performant et efficace dans ma vie de tous les jours, dans mes prises de décision. Je ne voudrais pas perdre ça. » Comparant ce sentiment à celui du coureur, l’optométriste parle d’émotion, de bien-être et davantage de toutes ces choses qui nous font sentir bien et heureux plutôt que d’affaires et de positionnement stratégique.

Tous nos produits véhiculent de bonnes valeurs. Je suis convaincu qu’il y a des entreprises qui gagneraient à s’associer avec nous.

L’association avec le Centre Multisports est profitable aux deux partis, autant aux employés d’Opto-Réseau qu’aux membres du Club de vélo : « Tous nos produits véhiculent de bonnes valeurs, précise Gilles Besner. Je suis convaincu qu’il y a des entreprises qui gagneraient à s’associer avec nous. D’autres l’ont fait, comme Opto-Réseau. » En fin de compte, le vélo sort grand gagnant de cette association. Une leçon inspirante pour d’autres femmes et hommes d’affaires passionnés par le sport, qu’il soit fait de roues, de balles ou de raquettes.

Patrick Richard