CLAUDE DAVID : être dans l’action

Si une chose est claire en discutant avec Claude David, c’est son incapacité à rester les bras croisés. S’il constate un besoin, il sera le premier à se retrousser les manches. Portrait d’un passionné toujours en action.

Quiconque a gravité de près ou de loin autour de la sphère sportive de Vaudreuil-Soulanges connaît Claude David. En effet, à titre d’entraîneur en chef du Club d’athlétisme Vaudreuil-Dorion, le coureur a formé des dizaines de jeunes athlètes de la région. Les membres du Centre Multisports peuvent aussi le croiser entre deux entraînements.

Le club est l’une de ses créations. Mis sur pied en 2001 par Claude David, Jean-Pierre Champagne et quelques-uns de ses amis, le Club d’athlétisme Vaudreuil-Dorion visait à combler une déficience dans la région. Avant sa création, les jeunes athlètes devaient sortir de la région pour s’entraîner.

« On s’est dit qu’on devait faire quelque chose et on a créé le club », explique Claude David, un sourire dans la voix.

Toujours soucieux d’offrir aux enfants des occasions de vivre des expériences positives en lien avec le sport, le passionné participe aussi à la tenue des événements « Mes Premières Foulées ­B­runy Surin » au Centre Multisports. Ces journées rassemblent les conditions des grands événements sportifs afin que les enfants développent une passion pour l’activité physique, quel que soit leur niveau personnel de performance.

« L’important, ce n’est pas les performances, mais bien les progrès. Un jeune qui progresse aura du plaisir. Il voudra continuer », résume le pédagogue.

36 ans d’action

Ces engagements dans la promotion du sport ne sont que les plus récents dans la carrière de Claude David. En effet, à l’automne 1984, il a tenu le tout premier « Cross des couleurs » au parc Les Forestiers, à l’époque propriété de la commission scolaire locale.

« La course à pied venait de vivre un gros boom au début des années 80 avec le marathon de Montréal. Je courais déjà un peu et j’étais entouré de vrais mordus de course à pied. On s’est rendu compte qu’il n’y avait pas de course de style cross-country dans la région. On l’a tout simplement mise sur pied », explique-t-il, comme si c’était tout à fait naturel.

Le « Cross des couleurs » aura permis à l’homme arrivé dans la région en 1976 d’unir deux de ses passions : le sport et son coin de pays. Claude David poursuit : « Aussi surprenant que cela puisse paraître, le parc Les Forestiers est encore méconnu. Le cross est une occasion de le faire découvrir à tous. C’est vraiment une installation sportive de premier choix qui sert 12 mois par année. C’est tout simplement beau. La course en forêt est aussi moins dure sur les articulations et on ressent moins la chaleur en plein été. J’adore l’endroit et j’essaie de convaincre les gens qui courent sur la route de venir au moins l’essayer. »

Ouvert aux coureurs de tous les niveaux, le « Cross des couleurs » permet aussi de soutenir le développement des athlètes régionaux. Plus précisément, ses profits sont versés au Club ­d’athlétisme.

Bien entouré

L’organisateur ne le cache pas, la tenue d’une course annuelle est très prenante surtout pour un homme actif comme lui. « Chaque édition accueille environ 900 personnes. On doit être prêt à bien recevoir tout le monde. Dès le lendemain d’une course, on se met à l’organisation de la prochaine », souligne Claude David.

Heureusement, il peut compter sur une collaboration constructive de la Ville de Saint-Lazare qui a pris possession du parc Les Forestiers, il y a quelques années. Il se dit aussi heureux de la propension de la Caisse Desjardins de Vaudreuil-Soulanges à appuyer son initiative. Le passionné de course précise : « Ça dépasse le soutien financier. Desjardins nous offre un appui professionnel. C’est fantastique de les avoir de notre côté. »

Le « Cross des couleurs » 2019 se tiendra le 13 octobre prochain. Qui sait ? D’ici là, Claude David aura peut-être trouvé un autre besoin à combler dans la région !