Le retour du vélo de route, l’arrivée du vélo de montagne

LE DÉVELOPPEMENT D’ABORD

Il tombait quelques rayons de soleil sur la table de la salle de conférence au moment où nous étions rassemblés au Centre Multisports pour discuter de la création de ce nouveau club qui s’adresse aux jeunes de 11 à 16 ans. Un temps juste assez beau pour penser à la prochaine saison de vélo : « Le vélo, c’est très démocratique, affirme Gilles Besner, directeur du Centre et amoureux fou du vélo depuis toujours. Il rejoint les jeunes, les plus vieux, la famille, les gens seuls, les couples, les équipes. » Le club ZVP-Opto Réseau, ajoute le directeur, est né d’une passion, certes, mais aussi d’un besoin. Les derniers clubs dignes de ce nom dans la région remontent à loin : le Club Rayon Alpha à Coteau-du-Lac dans les années ’70 et ‘80 et le Club le Suroît, créé au début des années 1990, mais qui n’a eu un programme de compétition pour les jeunes que durant les trois premières années. « Avec le projet Horizon 2035, nous voulons démarrer des clubs dans des disciplines orphelines, spécifie-t-il. Avec la Zone Vélo Perfo que nous avons mis sur pied l’automne dernier, nous avons l’infrastructure pour entrainer des athlètes et les conduire vers les sommets. » Afin de répondre à ce besoin et d’assouvir une passion qui a contaminé nombre de sportifs ces dernières années, une structure permanente a donc été mise en place afin d’accueillir un club et assurer le développement du vélo. Ce club permettra aux jeunes d’apprendre les rudiments du vélo sur route ou de montagne en compagnie d’entraineurs certifiés et passionnés et de profiter des installations du Centre Multisports, base à partir de laquelle va rayonner le nouveau club.

UNE EXPERTISE AU SERVICE DU CLUB

Concrètement, le club va entamer sa saison en mai, sur route pour les uns, en montagne pour les autres (grâce à une entente avec le centre Ski Mont Rigaud) ou les deux disciplines pour celles et ceux pour qui le coeur balance. À même le programme d’entrainement mis en place, des sorties seront aussi proposées les week-ends afin de faire rouler les parents et les jeunes ensemble. Ces derniers seront habillés aux couleurs du club et commandités par d’importants partenaires grâce à qui le club pourra fonctionner. Ce printemps, Philippe Raymond visitera les écoles secondaires et quelques municipalités ciblées de la région afin de parler de l’arrivée de ce club de développement qui « n’est pas un club d’élite ni de performance » tientil à préciser. Pour encadrer les futurs coureurs, en plus d’un groupe d’entraineurs certifiés, un service de préparation physique comportant des outils de mesure d’une grande efficacité sera mis à la disposition des jeunes. Parmi eux, le centre offre le test d’évaluation VO2max qui permet aux coureurs de tout acabit de déterminer avec précision le niveau actuel de leur forme physique et de mesurer la progression de cette forme dans le temps. « Nous serons aussi assez uniques de ce côté-là », assure Davidsen Jugnah, directeur de la programmation au Centre. Inscrit dans le projet Horizon 2035, ce projet tient à coeur Gilles Besner qui croit lui aussi son unicité. À moyen et long termes, on vise à créer des écoles de vélo un peu partout sur le territoire et à identifier les talents afin de permettre aux coureurs de cheminer jusqu’au niveau le plus élevé : « Au centre, nous avons les équipements pour permettre aux jeunes d’aller aussi loin qu’ils veulent aller », mentionne-t-il. Dans l’entourage de ces passionnés figure aussi un homme dont la réputation n’est plus à faire dans le monde du vélo, soit Pierre Hutsebaut, résident de Rigaud et nommé entraineur de l’année en 2015 par Cyclisme Canada. Des coureurs québécois de la trempe de David Veilleux, coureur retraité de l’équipe Europcar (Tour de France 2013, multiple champion canadien), Hugo Houle de l’équipe AG2R La Mondiale (Tour d’Italie, champion Panaméricain et champion canadien CLM 2015), Antoine Duchesne de l’équipe Direct Énergie (Tour d’Espagne 2015) sont quelques-uns des coureurs qu’il prépare.

« Avec le projet Horizon 2035, nous voulons démarrer des clubs dans des disciplines orphelines, spécifie-t-il. Avec la Zone Vélo Perfo que nous avons mis sur pied l’automne dernier, nous avons l’infrastructure pour entrainer des athlètes et les conduire vers les sommets. »

La feuille de route de cet ancien professeur de chimie traverse quatre décennies et est pour le moins éloquente dans le monde du cyclisme, autant ici qu’ailleurs. Alors quand vient le temps de parler vélo ou d’avoir un conseil pour la structure que le Centre met en place, l’avis de Pierre Hutsebaut rassure et solidifie le projet.

L’ANNÉE DES JEUX DU QUÉBEC

La région de Vaudreuil-Soulanges retrouvera donc sa place dans les pelotons de cyclisme sur route et de montagne après 25 ans d’absence et juste à temps pour les prochains Jeux du Québec. Les épreuves sur route se dérouleront du 18 au 21 juillet autour de l’Université de Montréal et les épreuves de vélo de montagne sillonneront les sentiers du centre de plein-air à Terrebonne du 22 au 25 juillet. Mais pour s’y rendre, il faudra d’abord obtenir son laissez-passer lors des épreuves de qualifications qui seront organisées par le club au cours du mois de juin.

Parmi les autres courses auxquelles participeront les membres du club, figure la Coupe minimes et cadets, filles et garçons, des Mardis cyclistes de Lachine, de mêmes que les différentes épreuves de la Coupe du Québec sur route et en montagne. Quant aux Maîtres, ils seront invités à participer, en plus, à différentes épreuves cyclosportives provinciales. Le Club ZVP Opto Réseau tiendra une soirée d’information et d’inscription le 12 avril, à 18 h 30, au Centre Multisports.