L’impact d’un manque de sommeil sur notre apport alimentaire

Les SUCRES : Partie 1

Ayant récemment assistée à une formation sur les sucres dans notre alimentation offerte par l’Université Laval, je vous présente les points importants de cette journée de formation.

Premièrement, voyons le lien entre le sommeil et la consommation de sucres.

  • Des études ont été effectuées pour observer les habitudes alimentaires des gens selon la durée de leur sommeil. Voici ce qui ressort de ses recherches :
  • On observe un impact hormonal chez les petits dormeurs. (1)
    • L’hormone qui régule la prise alimentaire (ghréline) est augmentée, ce qui amène généralement une augmentation du nombre d’aliments pris dans la journée.
    • L’hormone qui est responsable du sentiment de satiété, ou la sensation d’avoir assez mangé (leptine), diminue. Une diminution de cette hormone a pour conséquence de diminuer la sensation de plénitude lors des repas ou collations.
  • On remarque aussi que les gens qui dorment moins ont tendance à grignoter plus entre les repas. (2)
  • On voit une augmentation de la consommation d’aliments sucrés dans la journée, habituellement pour pallier aux baisses d’énergie engendrées par le manque de sommeil. (2)
  • On associe un manque de sommeil avec l’augmentation des risques de faires des baisses de sucres (hypoglycémies). (3) Pour contrer une baisse de sucre, on mange habituellement des aliments riches en sucres disponibles rapidement, comme des jus, des jujubes ou des sirops sucrés.

En d’autres mots, un manque de sommeil a pour effet d’augmenter notre consommation d’aliments sucrés dans la journée, majoritairement aux collations, et de jouer avec nos hormones pour nous inciter à manger plus. Raison de plus pour prioriser le sommeil dans nos saines habitudes de vie!

Patricia Roy Dt.P.
Nutritionniste

Références :
1. Spiegel K et al. Ann Intern Med, Brief communication: Sleep curtailment in healthy young men is associated with decreased leptin levels, elevated ghrelin levels, and increased hunger and appetite (2004)
2. AJCN 89: Sleep curtailment is accompanied by increased intake of calories from snacks 126-133, 2009
3. Chaput et al, Diabetologia 50: Association of sleep duration with type 2 diabetes and impaired glucose tolerance, 2007