Le golf

La majorité des golfeurs, qu’ils soient de la PGA ou de simples débutants, ont le désir de jouer mieux, plus précisément, avec puissance et endurance tout en évitant les blessures et courbatures. Même s’il est considéré par plusieurs comme un sport de faible intensité, le Golf est une activité d’une étonnante complexité qui demande un grand synchronisme des chaînes musculaires. Tout déséquilibre technique, postural ou musculaire entraînera immanquablement son lot de handicaps!

Voici quelques trucs pour vous aider sur les verts tout en évitant les heurts.

Parlons technique

Placez l’intérieur de vos pieds à la largeur de vos épaules. Lors de l’inclinaison de la position de base, gardez une posture droite et évitez de courber le dos.

Lors de l’élan arrière, une grande majorité de joueurs gardent le poids sur la jambe avant, ce qui provoque ce que l’on appelle un pivot renversé. Les mains et les bras dominent alors l’élan, ce qui peut provoquer des douleurs aux bras, aux épaules et au bas du dos.

Imaginez un rectangle rejoignant vos hanches à vos épaules, c’est ce rectangle qui doit tourner et dominer l’élan. Vous aurez la sensation que vous n’utilisez plus vos muscles de bras, mais bien tout votre tronc. Ce simple truc vous permettra de générer les circonstances favorables et
ainsi frapper la balle à bonne distance tout en minimisant les contraintes sur vos articulations.

Le mal est fait?

Près d’un golfeur sur quatre présente des blessures liées à la pratique de son sport. Ces blessures, qui se situent principalement au dos, aux coudes et aux épaules, sont majoritairement dues à une période d’échauffement déficiente ou incomplète. Une technique inadéquate, une pratique excessive du sport, une mauvaise condition physique générale ainsi qu’une mobilité déficiente augmenteront aussi les risques.

Les blessures, en plus d’occasionner de la douleur, nuisent très certainement à la performance et au plaisir de jouer. En tentant d’éviter la douleur, le golfeur change inconsciemment sa posture, ce qui a pour effet de réduire ses performances en plus d’entraîner d’autres lésions. En intervenant sur un ou plusieurs de ces facteurs, vous pourrez jouer au golf tout en jouissant d’un maximum de confort et d’efficacité.

La période d’échauffement, malheureusement trop souvent négligée, est un aspect d’une grande importance au golf. Les golfeurs devraient s’échauffer un minimum de 10 à 15 minutes avant d’entreprendre leur partie afin de diminuer les risques de blessures. Un échauffement optimal devrait comprendre des étirements, des mouvements de rotation pour le dos ainsi que des élans d’entraînement en commençant progressivement par des demi-élans jusqu’à des élans complets. À noter qu’il est important d’effectuer les exercices d’échauffement des deux côtés afin de bien activer tous les muscles du corps.

La solution!

Si vous souhaitez améliorer votre technique, le Centre Multi­sports offre des cours de golf à la fin de l’automne et à l’hiver. Dans le cas où des douleurs vous incommodent et nuisent à votre jeu, prenez rendez-vous à la clinique du Centre avec un physiothérapeute certifié en golf. Il analysera votre posture et votre élan tout en s’assurant que votre souplesse, mobilité, force et stabilité sont optimale. Il pourra aussi traiter vos blessures et travailler en équipe avec un kinésiologue pour optimiser votre condition physique.

Patrick Guay
Instructeur de Golf, Centre Multisports