FINI LES EXCUSES !

Les problèmes de santé reliés à un mode de vie sédentaire augmentent année après année : atrophie des muscles, des os moins forts, surpoids, cœur fatigué, diabète, anxiété, dépression. La recherche a clairement démontré que ces individus sont plus souvent malades, vivent moins longtemps, prennent davantage de médicaments et fréquentent plus souvent les hôpitaux. Ainsi, ils se retrouvent avec une qualité de vie diminuée.

Pourtant, malgré que les gens soient mieux informés des conséquences, et selon l’Organisation mondiale de la santé, seulement un québécois sur deux fait suffisamment d’activité physique. Pourquoi ? Tout simplement parce que nous sommes doués pour nous trouver diverses excuses et raisons.

Dans l’absolu, les raisons invoquées pour éviter de faire de l’activité physique semblent bonnes. L’une des plus fréquentes est, par exemple, le manque de temps. On dispose tous de 24 heures dans une journée. Pourquoi certaines personnes prises avec de très grandes responsabilités telles que l’ancien président des États-Unis Barack Obama, trouvait le temps de s’entraîner. Tout simplement parce que ce dernier a fait le choix que cela était une priorité. 

Être fatigué est une raison fréquemment utilisée, alors que faire des exercices vous permet d’avoir à la fois plus d’énergie, mais aussi un meilleur sommeil réparateur. Une autre raison invoquée : le coût d’un abonnement au gym. Mais, entre nous, combien cela vous coûterait-il en soins de santé le cas échéant ?

Comment rester motivé ?

La moitié des gens qui ont initié un programme d’exercices physiques abandonnent dans les six premiers mois.

Une des grandes raisons est le manque de motivation. Cependant on pense souvent, à tort, que la motivation est une chose qu’on acquiert et qui est inébranlable. Or, la réalité est tout autre. Dans les faits, la motivation est une chose qui se construit et qui peut se perdre facilement.

Les bienfaits d’un entraîneur

Il a été démontré scientifiquement que les chances de persévérer sont multipliées lorsqu’on ne laisse aucune place à l’improvisation dans notre démarche de remise en forme. Un kinésiologue pourrait vous encadrer en sélectionnant les méthodes d’entraînement adaptées à votre réalité personnelle. De plus, un programme d’entraînement varié et en progression vous aidera à optimiser l’amélioration de votre capacité physique et de votre motivation.  

Des objectifs simples

Le système d’objectifs est très puissant en terme d’élément de la motivation. Donnez-vous des objectifs à court et à long terme. Ceux-ci doivent être simples, spécifiques (ex. : nombre d’entraînements par semaine et à quel moment) et mesurables (km parcouru, le nouveau au tour de taille). Ceci vous aidera à souligner l’amélioration de votre santé physique. N’oubliez pas de vous récompenser !! Il peut s’agir tout simplement de se féliciter verbalement du simple fait de s’être rendu au gym.

Si vous avez dépassé cette période critique des 6 mois, cette motivation deviendra de plus en plus intrinsèque et moins extrinsèque. C’est-à-dire, qu’il vous faudra de moins en moins de renforcement extérieur. La motivation proviendra davantage des bienfaits que l’activité physique vous procurera, à savoir une sensation de bien-être et de satisfaction. Mais attention !!! Vous n’êtes jamais à l’abri de tout abandonner.

 

Une meilleure santé est par le fait même une meilleure qualité de vie !!! Quelles sont vos priorités ?

Sophie Lalonde-Mathers, kinésiologue