Du 800 mètres au marathon!

Le domaine de la course à pied offre un éventail très large d’épreuves, du 800 m au marathon. Avec une gamme pareille, nous sommes certains de rejoindre tous les types de coureurs. D’ailleurs, il n’est pas rare que le spécialiste du 800 m ose s’aventurer sur de plus longues distances en fin de carrière.

Pour ma part, j’ai expérimenté les deux et bien qu’étant un coureur moyen dans les deux cas, cela m’a permis de mieux me connaitre comme coureur. Et pour les curieux, je préférais les plus courtes distances, du 800 m au  5 km! Voilà, c’est dit… passons à autre chose!

L’objectif commun pour tous les coureurs devrait être le plaisir de courir. Comment peut-on faire autrement si l’on désire passer des heures et des heures à courir? Bien sûr, la charge de travail ne sera pas la même selon nos objectifs… là est la clef du succès. Par succès, je pense aux vôtres, qu’il soit personnel pour votre plaisir uniquement et non celui du voisin.

La course à pied est un sport accessible en soi. Une paire d’espadrilles et hop, on ouvre la porte et on est parti. On s’emballe, c’est facile (au début) et tout d’un coup on sent son souffle court, nos jambes s’alourdissent et finalement on marche. Déception!? Mais non, la récupération du lendemain nous redonne des ailes! Nous comprenons l’expérience de la veille, nous sommes plus sages… allons-y de façon plus progressive. C’est de cette façon que vous réussirez à atteindre votre objectif, c’est un travail à long terme et c’est tant mieux, car vous voulez courir et pour longtemps.

Nous ne sommes pas tous égaux devant la course à pied. Il y a en effet différents types de coureurs : il y a les p’tits vites et ceux avec une endurance remarquable. Mais qui peut faire quoi? La première règle (la règle d’or!) est le plaisir. La sensation corporelle et mentale vous guidera dans les premiers temps. Respectez-vous, car la tentation du ‘‘plus long, c’est mieux’’ vous guette, attention à la pression sociale qui préconise cette idéologie.

La génétique joue un grand rôle dans la pratique d’un sport. Certains seront très confortables dans les sports anaérobies (de 0 à 120 secondes d’effort) tandis que pour d’autres, le système aérobie (10 km et plus) correspondra beaucoup plus à leur capacité.

Un programme bien adapté à votre profil de coureur rendra vos séances d’entraînement plus agréables et la progression plus sécuritaire afin d’éviter les blessures ou le surentraînement.

N’oubliez pas que la Persévérance + Progression = Performance (ou Plaisir).

Que vous préfériez le 5 km ou le marathon, les deux sont bons et devraient vous rendre fier de votre accomplissement. L’important, c’est le plaisir que procure ce sport qui nous fait recommencer jour après jour et pour plusieurs années, aussi longtemps que le plaisir est de la partie.

Claude David
Entraîneur