Respire un bon coup

Séances de méditation en septembre

En septembre, le Centre Multisports offrira pour la première fois de sa jeune histoire des séances de méditation données par un homme à la feuille de route tapissée d’expériences prolifiques, Ahmed Yves Douhou. Entrepreneur, formateur et conférencier en développement personnel, Ahmed entre en contact avec la méditation en 1995. L’année d’avant, à la suite d’un accident, il cherchait des réponses et les a trouvées dans la méditation lors des Championnats du monde en athlétisme au Japon. Car, en plus de guider les gens dans des séances où la respiration est au coeur de l’enseignement, l’homme possède aussi le titre de champion du monde au relais 4 x 400 mètres (Paris, 2003) et a participé à trois Jeux olympiques : « La méditation m’a permis de gérer mon stress, raconte-t-il, et d’avoir une très grande attention à ce que je fais. Elle m’a permis de performer et de voir la vie avec une autre paire de lunettes ».

Une portée universelle

Medo, comme il se fait régulièrement appeler, donne déjà des séances dans les municipalités de St-Zotique et de Rigaud et guide autant les chefs d’entreprise que les médecins, les femmes au foyer et les enfants. « Aujourd’hui, la méditation moderne va toucher les gens et va leur permettre de s’observer eux-mêmes, de gérer le flot de pensées qui circule dans leur esprit, estime-t-il. Les gens n’arrivent pas à gérer leur émotion par rapport aux actions qu’ils mettent en place. Dans les cours offerts au Centre Multisports, on va leur permettre de se recentrer, d’observer les pensées positives ou négatives et d’être témoins de ce qui circule dans l’esprit. Quand on est témoin, on peut gérer la situation. » La méditation qui sera enseignée à raison de quatre fois par semaine au Centre sera celle de la pleine conscience provenant du bouddhisme zen et basée sur la concentration et la contemplation. Une méditation guidée par la respiration dont on oublie trop souvent les bienfaits : « On pense qu’on respire bien, mais on ne respire pas du tout, pense Medo. Savoir respirer, c’est savoir apporter de l’énergie à son corps et quand on apporte de l’énergie à son corps, on est plus performant. »

Les réponses au cœur de soi

L’enseignant s’inscrit pleinement dans une époque où les gens cherchent des réponses en se tournant davantage vers l’extérieur pour les trouver. Combien de fois entendons-nous des gens se plaindre de leur vie? D’une surcharge de travail dans un monde qui carbure à l’instantané? D’une relation de couple houleuse où l’on remet sur le dos de l’autre nos insatisfactions? D’une précarité financière? D’une dépression saisonnière? Combien de voyages au soleil pour tenter de calmer les angoisses? Pour retrouver le temps perdu? Pour enfin vivre une vie que l’on vit plus souvent les yeux dans le rétroviseur (dans le passé) et en se projetant dans un temps qui n’existe pas (le futur) plutôt que dans le présent, là où, aux yeux du mentor, tout devient possible? Dans cette quête de réponses et de paix intérieure, le chemin emprunté mène simplement au cœur de soi et au moment présent : « Tout est potentiel dans l’instant présent, philosophe l’athlète d’origine ivoirienne. Le moment présent est l’instant de la créativité, de la paix, de l’amour, de toutes les possibilités. Mais nous sommes endormis parce qu’on vit dans le passé. C’est pour ça qu’on parle d’éveil, car on vit dans l’instant présent, ici, maintenant, sans jugement, sans colère. » La méditation ne s’avère ni plus ni moins qu’une invitation à apprendre à respirer pour se recentrer, se calmer et avancer, ici et maintenant : « La respiration met un tampon entre le cœur et l’esprit », ajoute joliment Medo. Les gens intéressés à emprunter le chemin de la méditation sont invités à se renseigner au Centre Multisports pour connaitre les moments où les séances seront données. Comme le conditionnement physique, la méditation est un long processus qui, pratiqué régulièrement, transforme ni plus ni moins la vie des gens, dans le silence d’une salle à l’écoute de soi, dans la sérénité d’une maison redevenue calme après la tempête passagère de pensées diffuses, soudaines, et éphémères.

La méditation m’a permis de gérer mon stress. Elle m’a permis de performer et de voir la vie avec une autre paire de lunettes.

Ahmed Douhou